L’interview qui tue !

JoséEn place pour l’interview de José en direct de Payagalawatta (l’un des lotissements en cours de finition du « New Settlement » projet)… La caméra est en place, les pieds du trépied enfin enfoncés sur le sol mouvant du terrain, le micro est positionné en dehors du cadre de la caméra, le badge Croix-Rouge est placé pour une visibilité maximale… Bref, tout est prêt ! Mais pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ???
A croire que le sort s’est acharné sur nous aujourd’hui… Après une première interruption due à la pluie, c’est la valse des brouettes grinçantes qui nous imposent une pause. Le vent souffle ensuite en rafale pour enfin laisser la place au bulldozer qui se décide à creuser à deux pas de nous… Bon, d’accord, nous sommes sur un chantier et on ne peut l’immobiliser pour nos beaux yeux (enfin, ceux de la Croix-Rouge !), mais quand même !
Du coup, José se déconcentre et « bafouille »… On n’y arrivera jamais ! Voilà donc l’histoire d’une interview de quelques minutes qui prend plus d’une heure de tournage… Cela nous fera un peu de matière pour notre bêtiser…
Aurons-nous la même histoire avec Damii demain sur une deuxième journée sur les chantiers de « Cash for Housing » ? A suivre…

PS : Une petite note perso pour Sylvie… effectivement les doigts « boudinent » a vue d’œil et les pieds commencent… 😉

Publicités

~ par croixrouge sur novembre 19, 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :