Des décalages horaire qui rendent zinzin

Nous voilà bien arrivés en Indonésie… et non sans mal… Avec les fuseaux horaires, on ne s’y retrouve plus trop ! Nous enchaînons rayons X sur fouilles corporelles en passant par la présentation incessante des passeports (on compte bientôt se les imprimer sur le front pour faciliter les démarches douanières) ! Nous sortons d’un avion pour rentrer dans un autre avec l’harassement et la fatigue dignes d’un retour de vacances. Et en Malaisie, nous prenons même un métro interne pour relier les « gates »…
 
Nous finissons en beauté par une petite séance de stress maximum. Après avoir scanné la caméra, un garde à la mine patibulaire nous demande de le suivre… Trois autres fonctionnaires nous attendent de pied ferme, les bagages déjà installés sur le chariot prévu à cet effet. Nous devons les suivre en craignant de nous retrouver dans un bureau obscur et de devoir subir un interrogatoire interminable dans un anglais approximatif.

Nous nous soumettons à cette injonction et nous retrouvons à l’extérieur de l’aéroport… Non, ce n’était pas la police mais des porteurs en uniforme qui ne manquent pas de réclamer leur dû (5m de déplacement !).
Pas le choix, Jacques lâche son unique dollar et nous voilà partis sans demander notre reste.
 

Publicités

~ par croixrouge sur novembre 22, 2006.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :